le métier.

infirmier DE

Trait d’union entre l’établissement de santé, les médecins et les patients ou résidents, l’infirmier diplômé d’État (IDE) joue un rôle essentiel dans la préservation de la santé et du bien-être des personnes dont il prend soin. Jonglant entre tâches techniques et aspects humains, et confronté à des situations d’urgence, il ou elle est un maillon indispensable de l’équipe médicale.

trouvez votre futur emploi

les missions.

quelles sont les missions de l’infirmière/infirmier DE ?

La mission principale d’un(e) infirmier/infirmière diplômé(e) d’État est d’améliorer ou de maintenir l’état de santé d’un patient ou d’un résident. De la pose du diagnostic jusqu’à la guérison ou aux derniers jours de vie, il ou elle apporte aux patients un confort à la fois physique et psychologique.

Vos principales tâches en tant qu’infirmier/infirmière DE sont :

  • l’évaluation de l’état de santé des patients ou résidents ;
  • la réalisation de soins médicaux et d’hygiène ;
  • l’information et l’accompagnement psychologique des patients ou des résidents et de leur famille ;
  • la coordination des interventions entre différents membres du personnel médical ;
  • la rédaction des dossiers de patients ou résidents.

C’est un métier qui place l’Homme en son centre et peut amener à travailler de nuit, le week-end ou pendant les jours fériés.

trouvez votre futur emploi

formations, compétences et secteur d'activité

comment devenir infirmière/infirmier DE ?

Pour exercer le métier d’infirmier, il est obligatoire d’avoir obtenu un diplôme d’État. Voici la marche à suivre pour décrocher ce sésame.

quelles formations pour devenir infirmière/infirmier DE ?

Après avoir obtenu un bac général ou techno ST2S, il est possible de s’inscrire sur la plateforme PARCOURSUP et de choisir l’option « Formation en soins infirmiers ». Le nombre de places étant limité dans les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI), les infirmiers d’État sont sélectionnés sur dossier. S’ensuivent 3 ans d’études, avec un stage d’apprentissage clinique à partir de la deuxième année, auquel s’ajoutent d’autres stages dans divers secteurs, comme les EHPAD. Le diplôme d’État d’infirmier peut être complété par un autre diplôme d’infirmier en pratique avancée (DEIPA). Il permet de travailler en psychiatrie, oncologie, pathologies chroniques stabilisées ou maladies rénales chroniques.

quelles compétences pour être infirmière/infirmier DE ?

L’une des premières compétences d’un infirmier ou d’une infirmière diplômé(e) d’État est sa capacité d’analyse. Il faut en effet pouvoir estimer l’état général du patient ou du résident afin d’établir un diagnostic à l’aide du médecin. L’infirmier ou l’infirmière devra bien évidemment être précis(e) et efficace dans la réalisation des divers soins. Il faut par ailleurs avoir un sens critique envers soi-même pour pouvoir s’améliorer sans cesse. Veillant toujours au bien-être des personnes dont il ou elle s’occupe, l’infirmière ou infirmier DE doit être à l’écoute du patient ou du résident, lui apporter un soutien social et nouer une relation de confiance avec lui. Il ou elle doit en outre faire preuve de tact et de pédagogie lors des discussions avec le patient ou du résident et son entourage. Ce métier exige aussi une grande résistance morale et physique. Selon la spécialité choisie, il faudra parfois travailler de nuit et/ou le week-end. Devenir infirmier ou infirmière, c’est se mettre au service de personnes en situation difficile. C’est donc une vocation à part entière.

La qualité d’un infirmier DE hors pair ? Une patience et un calme à toute épreuve, même lorsqu’un patient ne coopère pas.

Les 3 compétences clés :

  1. Empathie
  2. Esprit d’analyse
  3. Rigueur

dans quel secteur exerce l’infirmière/l’infirmier DE ?

L’hôpital est loin d’être le seul lieu de travail des infirmiers diplômés d’État. Ils peuvent décrocher un emploi dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou dans un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD). Il est également possible d’occuper un poste d’infirmier en entreprise, dans les services de la justice, dans les centres médicaux de l’armée ou dans certaines écoles. Enfin, après 3 ans de travail en milieu hospitalier, l’infirmière ou infirmier d’État peut choisir la voie du libéral.

salaire et évolution de carrière

quel est le salaire d’un(e) infirmière/infirmier DE ?

Le salaire des infirmiers diplômés d’État dans le public dépend du grade et de l’échelon auxquels ils appartiennent. En début de carrière, un infirmier de grade 1 gagne 1 891,51 € brut, tandis qu’un infirmier de grade 2 gagne 2 046,71 € brut*. Plus vous gravirez les échelons, plus votre salaire augmentera, culminant à 3 501,72 € brut au 11e échelon du grade 2*. À ces montants s’ajoutent diverses primes. Dans le secteur privé, le salaire est fixé par une convention collective. En moyenne, le salaire brut mensuel est de 2 215€**. Quant aux infirmiers et infirmières d’État travaillant dans le libéral, leur rémunération dépend de leurs spécialités et du nombre d’heures de travail. Le salaire mensuel moyen varie entre 5 000€ et 6 000€ brut**.

*Source : grille indiciaire du site emploi-collectivités.fr.

**Source : orientaction-groupe.com/salaire-infirmiere-remuneration-secteur-public-prive/

quelle évolution de carrière pour un(e) infirmière/infirmier DE ?

Un(e) infirmière/infirmier diplômé(e) d’État peut monter en grade lorsqu’il ou elle se spécialise dans un domaine particulier. Il est possible de devenir infirmier, IDEC (Infirmière de coordination en maison de retraite), ou infirmière de bloc opératoire, anesthésiste, ou de se tourner vers la puériculture ou enfin être assistant médico dans un cabinet. Au bout de 4 années d’expérience, un(e) infirmière/infirmier diplômé d’État peut espérer se voir promu(e) au rang de formateur IFSI, cadre de santé, directeur des soins ou directeur de crèche. Les infirmiers d’État ont la possibilité d’ouvrir leur propre cabinet après avoir travaillé 3 ans en hôpital.

offres d'emploi infirmier DE

voir plus d'offres

INFIRMIER DE (F/H)

Charnay (69)

intérim

20 € / heure

13 june 2024

INFIRMIER DE (F/H)

Bayonne (64)

intérim

1 3,8 € / heure

13 june 2024

INFIRMIER DE EN PSYCHIATRIE (F/H)

Nimes (30)

CDI

15 € / an

13 june 2024

soignant en intérim : vos avantages chez appel médical.

Du Compte Épargne Temps à la formation, en passant par la mutuelle, les aides et avantages financiers ou logistiques avec le FASTT, la e-boutique ou le comité social et économique : nous avons pensé à tout. Même à vos loisirs en famille !

avantages intérimaires

nos intérimaires témoignent

Guilhen, nous parle de son métier d’infirmier

Guilhen, infirmier intérimaire chez Appel Médical

Estelle a trouvé un équilibre dans sa profession grâce à Appel Médical.

Estelle D. - infirmère DE chez Appel Médical Versailles.

Penda a retrouvé goût dans son métier grâce à Appel Médical.

Penda W. Aide-soignante chez Appel Médical Le Vieil Evreux.

Tiphany est satisfaite de travailler avec Appel Médical.

Tiphany K. Aide-soignante chez Appel Médical Strasbourg

Anthony nous partage son quotidien avec Appel Médical.

Anthony B. infimier DE chez Appel Médical à Lyon.

Lucas nous raconte sa première expérience avec Appel Médical

Lucas, aide soignant intérimaire chez Appel Médical.

Une auxiliaire de puériculture satisfaite de l'accompagnement Appel Médical.

Intérimaire chez Appel Médical à Marseille depuis 2022.

Jennifer partage son expérience avec Appel Médical.

Jennifer Tartar - Intérimaire AMP Appel Médical Lens

Christelle a à cœur de proposer des missions qui correspondent aux envies et attentes de chacun.

Christelle Morel-Durduret, Consultante d'agence à l'Appel Médical

Les outils digitaux d’Appel Medical sont un plus dans la gestion du personnel.

Murielle Jamain, Directrice des services de soins infirmiers à Tours

trouvez l'offre qui vous convient