le métier.

médecin anesthésiste-réanimateur

Comme son nom l’indique, le médecin anesthésiste-réanimateur peut exercer en anesthésie, en réanimation ou avoir un exercice mixte. Dans le cas d’une opération chirurgicale programmée, il explique le déroulement de l’intervention aux patients et se charge de les endormir. Il surveille leur état de santé jusqu’à leur réveil, puis prend soin de soulager leurs douleurs post-opératoires. Lorsqu’il est affecté au service de réanimation, ce professionnel de santé utilise ses connaissances pour tenter de sauver la vie de ses patients. Compte tenu des situations difficiles, ce médecin est une personne avec de grandes qualités humaines.

trouvez votre futur emploi

les missions.

quelles sont les missions du ou de la médecin anesthésiste-réanimateur ?

L’anesthésiste-réanimateur est un médecin qui intervient avant, pendant et après toute opération chirurgicale. Dans le cadre d’une intervention programmée, la première mission du médecin anesthésiste-réanimateur est d’organiser une consultation préopératoire. Au cours de cet entretien avec le patient, le docteur se renseigne sur son état de santé et ses antécédents médicaux. Il peut ainsi évaluer les différents risques liés à l’anesthésie et à l’acte de chirurgie.

Pendant l’opération, le médecin administre les produits nécessaires à l’anesthésie locale ou générale, tout en surveillant les signes vitaux de la personne. Sa mission se poursuit en salle de réveil, où il continue à suivre ses patients et prend en charge les éventuelles douleurs post-opératoires. Dans le cadre d’une urgence non programmée, le médecin tente de réanimer des patients dans des états critiques, à l’aide de techniques adaptées.

Voici quelques-unes des tâches principales du métier de médecin anesthésiste-réanimateur :

  • mener la consultation préopératoire
  • mesurer les risques de l’intervention chirurgicale
  • préparer l’anesthésie locale ou générale
  • suivre les patients en salle de réanimation
  • réanimer les patients en cas d’urgence
  • annoncer les décès aux proches.

formations et compétences.

comment devenir médecin anesthésiste-réanimateur ?

Comme toutes les qualifications des métiers de la médecine, l’anesthésie-réanimation constitue un diplôme d’études spécialisées. Le DES AR s’obtient au cours d’un internat, à la suite des 6 années d’études initiales. Un médecin déjà diplômé a également la possibilité de reprendre sa formation pour changer de spécialité. En fonction des places disponibles et de sa situation, il peut ainsi obtenir son diplôme d’études spécialisées anesthésie-réanimation à n’importe quel âge.

quelles formations pour devenir médecin anesthésiste réanimateur ?

L’internat d’anesthésie-réanimation dispose d’une durée de 5 ans. Co-DES avec la spécialité médecine intensive-réanimation, cette formation compte au minimum 4 stages universitaires et 2 stages non universitaires. Elle se compose de :

  • 6 à 7 semestres consacrés à l’anesthésie-réanimation ;
  • 2 à 3 semestres hors spécialité ;
  • 1 semestre libre.

Lors de leur internat, les étudiants peuvent choisir l’option réanimation pédiatrique ou suivre une formation spécialisée transversale. La sélection d’une FST est sans impact sur la durée du 3e cycle, qui reste de 5 ans. Au total, le médecin anesthésiste-réanimateur cumule 11 années d’études, un diplôme d’État de docteur en médecine et un DES AR.

quelles compétences pour être médecin anesthésiste réanimateur ?

Le métier de médecin anesthésiste-réanimateur requiert une grande connaissance des produits anesthésiants, mais aussi des autres spécialités médicales. En fonction de son poste, ce professionnel peut être amené à prendre en charge des patients atteints de maladies ou de conditions très spécifiques.

L’anesthésiste-réanimateur doit savoir communiquer efficacement avec l’équipe chirurgicale, infirmiers et autres soignants, mais aussi avec les patients et leurs proches. Lors d’une situation d’urgence, il fait preuve de réactivité et de sang-froid. Souvent confronté à des décès et à des complications, ce médecin doit trouver le bon équilibre entre son engagement quotidien et sa vie privée.

Les 3 compétences clés du médecin anesthésiste-réanimateur :

  1. Réactivité ;
  2. Communication ;
  3. Résilience.

dans quel secteur exerce le médecin anesthésiste-réanimateur ?

Dans le secteur public, le médecin anesthésiste-réanimateur peut trouver un emploi dans n’importe quel hôpital. En effet, les différents services chirurgicaux et interventionnels ont des besoins réguliers en anesthésie-réanimation. De plus, les services de maternité, ainsi que les urgences nécessitent la présence permanente de ce type de médecin. Un anesthésiste-réanimateur a également la possibilité de travailler à son compte dans une clinique privée ou dans l’industrie pharmaceutique.

salaire et évolution de carrière.

quel est le salaire d’un médecin anesthésiste-réanimateur ?

Le salaire d’un médecin anesthésiste-réanimateur en début de carrière est variable, en fonction de son lieu d’exercice et de son secteur. D’après le CIDJ, un anesthésiste débutant travaillant dans un hôpital peut espérer gagner environ 4 000 € brut mensuels. En fin de carrière, son salaire s’élèvera aux alentours de 7 300 € brut par mois. Des primes de grade et des indemnités peuvent s’ajouter à ce montant. Un anesthésiste qui travaille en libéral pourrait percevoir plus de 12 000 € brut mensuels.

quelle évolution de carrière pour un médecin anesthésiste-réanimateur ?

Tout au long de sa carrière, le médecin anesthésiste-réanimateur peut faire évoluer sa profession en participant à des travaux de recherche. Il a également la possibilité d’enseigner son métier au sein d’un CHU ou encore de rejoindre des missions humanitaires.

Ce docteur réalise une veille professionnelle pour se tenir à jour des nouvelles techniques d’anesthésie. Dans le cadre de sa formation continue, il peut candidater à une nouvelle option ou FST liée à sa spécialité. Le médecin anesthésiste-réanimateur peut également passer un second DES pour obtenir une autre qualification.

soignant en intérim : vos avantages chez appel médical.

Du Compte Épargne Temps à la formation, en passant par la mutuelle, les aides et avantages financiers ou logistiques avec le FASTT, la e-boutique ou le comité social et économique : nous avons pensé à tout. Même à vos loisirs en famille !

avantages intérimaires

nos intérimaires témoignent

trouvez l'offre qui vous convient