Publication du classement 2015 des Randstad Award

publié le 10 avril 2015 - 1099 vues

    • Partagez sur Facebook
    • Partagez sur Twitter
    • Partagez sur LinkedIn
    • Partagez sur Viadeo
envoyer par email
La Croix Rouge française remporte pour la première fois le Randstad Award de la santé. Etablissement de santé le plus attractif en 2015, il devance l’AP-HP et le Groupe Hospitalier de la Mutualité Française (GHMF), le lauréat des deux dernières éditions.

La santé séduit les plus diplômés La santé perd plusieurs places cette année dans le  classement des secteurs les plus attractifs: elle chute à la 9ème position (6ème position en 2014)  avec 41 % d’attractivité. Même si l’ensemble des  critère RH du secteur accuse une forte baisse en  2015, on constate que la santé conserve  néanmoins de nombreux atouts aux yeux du  grand public en étant bien positionné sur sept  critères sur dix, au-dessus de la moyenne  nationale – dont la « démarche sociale et  environnementale » qui, à 41 %, signe encore une  fois la meilleure performance sectorielle. En  revanche, le secteur accuse toujours un déficit  par rapport au national sur trois critères (« santé  financière » ; « rémunération attractive »  et« management fort »).

Les critères RH relatifs à la santé enregistrent une  baisse entre 3 et 7 points cette année. Le secteur  est en perte d’image auprès de la plupart des  segments interrogés, notamment auprès des  femmes chez qui il est moins attractif cette  année: 44% (48% l’année dernière).La population des femmes est celle auprès de  laquelle il reste néanmoins le plus populaire (6ème meilleur score d’attractivité), avec la catégorie  des salariés les plus diplômés (5ème score). Les  hommes souhaitent également y travailler mais  dans des proportions beaucoup moins  importantes, privilégiant nettement d’autres  secteurs avant lui, comme l’aéronautique, les  Ministères, l’énergie – environnement, les  médias… : 38 %.

L’attractivité du secteur s’améliore légèrement  auprès des 18-24 ans (45 %) cette année. Alors  que c’est historiquement un segment qui n’était  pas attiré par ce secteur, les écarts entre cette  population et les autres catégories d’âge n’ont  cessé de se réduire depuis les trois dernières  années.

Le secteur se situe actuellement en 6ème position,  en score d’attractivité, derrière les secteurs de  l’aéronautique, des médias, du conseil IT ou  l’industrie des biens de consommation. A contrario, la tendance s’est inversée dans les  autres catégories d’âge, chez qui la santé a perdu en attractivité et se situe en moyenne entre la   9 ème et la 12ème position.

En 2000, Randstad s’est associé à l’institut d’études indépendant ICMA Group pour lancer le premier Randstad Award en Belgique et mesurer la marque employeur de 50 entreprises locales. Quatorze années plus tard, l’enquête s’est élargie à 227 000 personnes réparties dans 23 pays dans le monde.
Cette année, en France, 12 759 salariés potentiels (salariés, chercheurs d’emploi, étudiants, femmes au foyer ou retraités) âgés de 18 à 65 ans ont évalué 215 employeurs clés lors d’une enquête en ligne réalisée entre octobre 2014 et décembre 2014. Il a été demandé aux sondés d’identifier les employeurs qu’ils connaissent, d’indiquer s’ils souhaiteraient travailler pour eux et d’évaluer leur attractivité selon 10 facteurs clés – correspondant à des critères RH considérés comme primordiaux par les Français-es dans le choix d’un employeur :

Ambiance de travail
Démarche sociale et environnementale
Equilibre entre vie privée et vie professionnelle
Financièrement saine
Intérêt du poste
Qualités des formations
Perspectives de carrière
Qualité du management
Rémunération attractive
Sécurité de l’emploi

Les employeurs sont sélectionnés sur la base de deux critères : leur effectif en France (+ 3000 salariés) et leur présence nationale. Ils ne peuvent postuler eux-mêmes, ni demander à  figurer dans cette étude. Les gagnants sont sélectionnés uniquement sur la base de leur attractivité relative en tant qu’employeur.
L’attractivité relative correspond à la part des personnes qui souhaiteraient travailler pour un employeur qu’ils connaissent. Cette étude ne prend donc pas en compte l’effet notoriété de l’entreprise puisque seules les personnes déclarant connaître une entreprise donnée évaluent son attractivité. Essentiel pour le prix, ce critère permet de gommer l’avantage en termes de notoriété que les entreprises plus connues pourraient avoir par rapport aux autres.

Retrouvez les Randstad Awards sur : http://www.lesrencontresrandstad.fr

Lu dans la presse :

Randstad Awards: les métiers de la santé en petite forme
Philippe Manuel, publié le 27/03/2015

La santé perd plusieurs places dans le classement Randstad des secteurs les plus attractifs cette année: elle chute de la sixième à la neuvième position, avec un score d’attractivité de « seulement » 41% en 2015.

Un endettement des hôpitaux publics préoccupant, des risques de fermeture d’établissements de santé, des économies drastiques sur les frais de personnel, des menaces de grèves dans les cliniques, et de multiples tensions sociales chez les médecins libéraux, qui redoutent des pressions à la baisse sur leurs honoraires… Dans les médias, 2014, c’est l’annus horribilis de la santé: une activité qui bénéficiait jusqu’ici d’une bonne image employeur abasculé dans une zone d’incertitudes et de turbulences. « Il y a un tassement généralisé de l’attractivité de ce secteur, qui résulte à mon sens du bruit médiatique autour de la santé », regrette Christophe Bougeard, directeur général d’Appel Médical, filiale du groupe Randstad spécialisée dans le recrutement médical, paramédical et pharmaceutique.

La santé perd, de fait, plusieurs places dans le classement Randstad des secteurs les plus attractifs cette année: elle chute de la sixième à la neuvième position, avec un score d’attractivité de « seulement » 41% en 2015 (44 % l’an dernier). L’activité enregistre une baisse générale (de 3 à 7 points) de son attractivité sur la totalité des critères RH mesurés. Plus inquiétant pour l’avenir du secteur, appelé à recruter en masse pour répondre aux besoins d’une population vieillissante, le score d’attractivité de la santé régresse nettement chez les 25-34 ans (39%, contre 45% un an plus tôt) tandis qu’il patine chez les plus jeunes (45%, contre 43% en 2013).

« Dans un contexte de crise budgétaire, le grand public a compris que les dépenses de santé – notamment les frais d’hospitalisation – seront un des principaux leviers d’économie pour le gouvernement, constate Christophe Bougeard. Et la marque employeur des entreprises et associations du secteur en fait les frais. » Une bonne nouvelle cependant: les établissements de santé renforcent leur attrait auprès des plus diplômés (43%, + 3 points sur un an). De bon augure à l’heure où le secteur a besoin de recruter en nombre des personnes qualifiées, en particulier des médecins et des cadres de santé.

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/randstad-awards-les-metiers-de-la-sante-en-petite-forme_1665544.html#q8LXB1YVhCOku7Q5.99