Les éducateurs spécialisés dans le handicap remportent la palme de la plus forte hausse de salaire en 2016

publié le 20 avril 2017 - 1092 vues

    • Partagez sur Facebook
    • Partagez sur Twitter
    • Partagez sur LinkedIn
    • Partagez sur Viadeo
envoyer par email
Métiers de la santé : les éducateurs spécialisés dans le handicap remportent la palme de la plus forte hausse de salaire en 2016, + 3,8 % par rapport à 2015Quels sont les professionnels de santé dont les salaires ont été le plus revalorisés en 2016 ? Selon la sixième édition du baromètre Appel Médical des salaires de la santé, qui se penche sur six familles de métiers et analyse 13 fonctions paramédicales et pharmaceutiques, les professionnels du handicap sont ceux qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu.

De 2015 à 2016, la fiche de paie des éducateurs spécialisés a progressé de 3,8 % pour s’établir en moyenne à 2 022 euros bruts mensuel. Ils sont suivis des aides médico-psychologiques (métiers du soin et de l’assistance), dont le salaire a augmenté de 3,1 % sur cette même période, avec en 2016 une rémunération moyenne de 1 751 euros bruts mensuel. En queue de peloton, les infirmiers de bloc opératoire (IBODE) et les techniciens de laboratoire d’analyses médicales ferment la marche avec, chacun, une baisse de leur rémunération moyenne de 1,4 % en 2016 par rapport à 2015.

Les professionnels de santé les mieux rémunérés en 2016 sont les infirmiers anesthésistes (IADE), avec un salaire moyen de 3 808 euros bruts mensuel en moyenne, en hausse de 2,4 % sur un an. En bas de l’échelle des salaires figurent les agents de service hospitalier, dont la rémunération moyenne de 1 548 euros bruts mensuel en 2016 n’a progressé que de 0,5 % par rapport à 2015.

« Les Français sont à la veille d’échéances électorales décisives pour l’avenir du pays et la santé est, à n’en pas douter, l’une de leurs priorités. Leur attachement au système de soins hexagonal est réel et, dans ce contexte, les défis auxquels les acteurs de la santé font face n’en sont que plus aigus. Les établissements de santé, publics ou privés, sont aux prises avec des contraintes économiques lourdes tandis qu’ils doivent assurer la continuité des soins.

Les professionnels de santé se retrouvent au cœur de cette équation à plusieurs inconnues. Comment, dans un contexte financier sous pression, attirer et rémunérer à leur juste valeur les talents dont a besoin notre système de santé tout en sachant que les besoins vont aller croissant, en raison des départs à la retraite et de la médicalisation accrue de la société ?

Dans ce contexte, le baromètre Appel Médical des salaires de la santé révèle que les professionnels de santé sont loin d’être logés à la même enseigne. Sans doute y a-t-il là quelques pistes pour répondre aux pénuries qui touchent certains métiers », déclare Christophe Bougeard, Directeur Général Appel Médical.

Pour recevoir le 6ème Baromètre des salaires des métiers de la santé, merci de transmettre vos coordonnées postales à direction@appel-medical.com