Edito de Christophe BOUGEARD, baromètre des salaires de la santé 2015

publié le 27 mars 2015 - 1766 vues

    • Partagez sur Facebook
    • Partagez sur Twitter
    • Partagez sur LinkedIn
    • Partagez sur Viadeo
envoyer par email

Exclusifs : 4ème baromètre des salaires de la santé édition 2015

6 familles de métiers et 12 fonctions analysées
Plus de 500 000 contrats étudiés
50 pages d’analyses
Une analyse détaillée pour les infirmiers et les aides-soignants
6 infographies  métiers exclusives
12 fiches de poste
6 avis de professionnels du recrutement

Commandez votre exemplaire en précisant vos coordonnées postales à direction (at) appel-medical.com

« Appel Médical, 1er acteur spécialisé dans le recrutement et le travail temporaire médical et paramédical, est le partenaire RH de près de 8 000 établissements de santé et du médicament.

2014 restera dans les esprits comme une annus horribilis pour l’attractivité du secteur : toujours sous pression économique, avec un endettement préoccupant des hôpitaux publics, le monde de la santé est depuis plusieurs mois le théâtre de divergences entre le gouvernement et certains professionnels, opposés aux choix d’orientation des politiques publiques. La presse se fait aussi l’écho d’une tendance à la judiciarisation de la santé, phénomène que pourrait nourrir demain une extension des domaines d’application des recours collectifs, ces « class actions » à la française entrées en vigueur l’an dernier.

Alors que les tensions demeurent fortes sur le marché de l’emploi pour l’ensemble des qualifications médicales et paramédicales, il ne faudrait pas que ce bruit médiatique anxiogène autour de la santé décourage les vocations. Car les besoins de compétences vont continuer de croître en raison d’une population vieillissante, de la médicalisation des établissements et du développement des soins à domicile. Il faut donc enrayer au plus vite le déficit d’attractivité, notamment auprès des jeunes, ces « générations Y et Z » en quête de sens et que le discours ambiant, par trop comptable, détourne du secteur.

Pour cela, les décideurs ne doivent négliger aucun levier de leur politique RH, à commencer par la formation. Formation initiale, pour attirer des talents, mais aussi formation continue, pour faire évoluer les professionnels vers davantage de compétences techniques et managériales, toujours plus nécessaires. Appel Médical y prend sa part, avec cette année trois initiatives :

  • le lancement d’une VAE ouverte aux IDE exerçant en bloc, pour obtenir le diplôme d’IBODE ;
  • une formation de 49 h pour les IBODE, dédiée aux actes et activités relevant de leur compétence exclusive ;
  • et une formation d’Assistant de Soins en Gérontologie, spécialisation de 140 h proposée aux Aides-Soignants et Aides Médico-Psychologiques diplômés.

Deuxième levier : les rémunérations. Notre Baromètre montre qu’elles ont globalement peu évolué en un an (+0,6 % pour les IDE et les aides-soignants). Étant donné les exigences croissantes du secteur et la difficulté à recruter du personnel qualifié, les politiques salariales ne sont sans doute pas à la hauteur. La réponse au manque d’attractivité passera inévitablement par une revalorisation de ces métiers et par un effort dans le domaine de la gestion des carrières, pour susciter des vocations et inscrire dans la durée la relation avec le salarié.

En la matière aussi, Appel Médical a un rôle à jouer. Nous avons eu le plaisir de signer, en juin 2014, le premier CDI intérimaire dans le monde de la santé. Ce contrat novateur, alliant la sécurité d’un CDI et la richesse des expériences grâce à des missions variées, répond aussi bien aux attentes des établissements qu’aux aspirations d’une partie des professionnels, qui souhaitent diversifier leur parcours.

De nouvelles modalités de carrière se dessinent : à nous, experts des ressources humaines, de créer les conditions pour qu’elles se développent. C’est notre responsabilité, et notre volonté, comme le prouve la création au sein du Groupe Randstad France d’une DRH dédiée aux salariés intérimaires. »

 Christophe Bougeard
Directeur Général d’Appel Médical