1 Médecin coordonnateur en EHPAD sur 2 est confiant en l’avenir de la profession

publié le 21 février 2019 - 193 vues

    • Partagez sur Facebook
    • Partagez sur Twitter
    • Partagez sur Google Plus
    • Partagez sur LinkedIn
    • Partagez sur Viadeo
envoyer par email

Notre troisième édition de l’étude Futuramed 2019 réalisée par Stethos pour Appel Médical Search est sortie, retrouver le communiqué de presse ici.

Vous souhaitez recevoir l’étude ? rapprochez-vous de votre agence locale ou remplissez ce formulaire.

Médecin coordonnateur : d’opportunité à vocation

Le métier de médecin coordonnateur souffre d’un manque criant de notoriété. Mais si l’on en croit les résultats de l’étude Futuramed 2019 d’Appel Médical Search, il gagne à être connu. Ainsi, l’exercice de cette fonction au sein des EHPAD relève, dans près de trois cas sur quatre (73%), d’une opportunité qui s’est présentée. Seul un médecin coordonnateur sur cinq a fait le choix délibéré d’en faire son métier.

La moitié d’entre eux ont d’ailleurs eu connaissance de cette fonction en tant que médecin traitant d’un patient hébergé en EHPAD.

Médecin coordonnateur : un métier apprécié

Plus de 9 médecins interrogés sur 10 (91%) portent un regard positif sur leur fonction. A peine plus du quart d’entre eux (28%) associe au moins un qualificatif négatif à la fonction. Ce sont principalement la pluridisciplinarité et la diversité des missions qui sont plébiscitées, ainsi que le travail en équipe. Le métier est aussi jugé « formateur, enrichissant, valorisant et indispensable ». Plus ponctuellement, les médecins coordonnateurs regrettent les lourdeurs administratives et la nécessité d’être consensuel.

Cette perception du métier se traduit d’ailleurs dans les faits. Les médecins interrogés exercent ce métier depuis 8 ans en moyenne et même depuis plus de 15 ans pour 20% d’entre eux.

Médecin coordonnateur : un métier d’avenir pour un médecin sur deux

Interrogés sur leur perception de l’avenir de leur profession, les médecins coordonnateurs se déclarent globalement plus confiants qu’inquiets. Près d’un médecin sur deux se déclare confiant en l’avenir, dont 25% d’optimistes et 22% de curieux. A l’inverse, un tiers des médecins interrogés est soucieux de l’avenir de leur profession, donc 24% d’inquiets et seulement 10% pessimistes.

Retrouvez une vidéo teaser de l’étude ci-dessous :